Publié par : crise2007 | octobre 22, 2007

La quasi-totalité de son pétrole vendu autrement qu’en dollar affirme l’Iran

La quasi-totalité de son pétrole vendu autrement qu’en dollar affirme l’Iran

Par Elisabeth Studer le 22 octobre 2007

Oil_no_more_dollarPauvre dollar, pourrait-on presque dire, dans une poussée de nostalgie. Il ne se passe pas un jour sans une mauvaise nouvelle à son sujet.

Dans un interview publié dimanche par la revue « Emerging Markets », le gouverneur de la banque centrale iranienne Tahmasb Mazaheri indique que la quasi-totalité du pétrole iranien est maintenant vendue en d’autres devises que le dollar.

Le processus « est presque à 100% achevé », a affirmé M. Mazaheri en ajoutant que la banque centrale avait également pris des « mesures concrètes » pour réduire la part du dollar dans ses réserves de changes. L’utilisation du billet vert dans « presque toutes les transactions commerciales » avec l’Iran a également cessé, a-t-il précisé. « Nous avons fait de notre mieux pour diversifier nos ressources, nos instruments (monétaires) et nos réserves (de changes) pour maximiser le bénéfice retiré de nos actifs », a indiqué Tahmasb Mazaheri.

Le précédent gouverneur de la banque centrale, Ebrahim Sheibani, avait fait part en mars 2007 de la décision de l’Iran d’arrêter de vendre son pétrole en dollars pour répondre aux mesures de rétorsion américaines gelant les avoirs en dollars d’entreprises iraniennes accusées de soutenir le terrorisme.

En décembre 2006, le ministre iranien de l’Economie avait déclaré qu’à la suite des restrictions décidées par les banques américaines, l’Iran avait décidé de réduire « au minimum » sa dépendance au dollar dans ses échanges commerciaux et ses réserves en devises. Constatant que les banques américaines entravaient les transactions de l’Iran en dollars, Téhéran avait décidé à la mi-novembre d’effectuer ses échanges dans d’autres devises et réduire au minimum l’utilisation du billet vert.

Début octobre, le ministère du Pétrole iranien avait indiqué que 85% du pétrole était déjà vendu en devises autres que le dollar. « A l’heure actuelle, 65% de la vente du pétrole se fait en euros et 20% en yens », avait ainsi déclaré Seyed Mohammad Khatibi, vice-président de la Société nationale du pétrole iranienne (NIOC). « Seulement 15% de la vente du pétrole se fait en dollar et nous sommes en train de remplacer progressivement cette part avec des devises plus crédibles », avait-t-il ajouté.

Depuis 2004, « la valeur du dollar a baissé entre 30 et 35% », a-t-il dit, par conséquent, conserver nos capitaux en dollar signifie une baisse importante de nos avoirs. Nous avons donc décidé de remplacer le dollar par d’autres devises ».

Pour rappel, l’Iran est le quatrième producteur mondial de pétrole et le deuxième de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Source : AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :