Publié par : crise2007 | novembre 7, 2007

Vent de rébellion dans les forces US

Vent de rébellion dans les forces US ‎ Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par L’IRIB   
Mercredi – 07 Novembre 2007 – 12:04
Sample ImageIRIB-

La presse anglo-saxonne bruisse de rumeurs selon lesquelles ‎des officiers de l’US Air Force et des services de renseignement se ‎seraient opposés à une tentative de déclencher une guerre contre ‎l’Iran. Si ces imputations ne sont pas vérifiables dans le détail pour ‎le moment, il ne fait aucun doute qu’aux États-Unis un vent de ‎rébellion souffle dans les rangs.‎
Selon Newsweek et l’analyse de Wayne Madsen dans son Wayne ‎Madsen Report, une forte opposition est née chez des cadres de ‎l’Armée de l’air et des services secrets contre la folie belliciste ‎néo-conservatrice. On peut en conclure qu’une opposition interne a ‎empêché jusqu’à présent que l’administration Bush et le vice-‎président Dick Cheney en particulier ne commencent une guerre ‎nucléaire au Proche-Orient. Selon ces informations, différents ‎événements récents sont étroitement liés : l’étrange attaque d’Israël ‎contre une prétendue installation nucléaire syrienne, le vol d’un B-‎‎52 armé de bombes nucléaires du Dakota du Nord vers la ‎Louisiane et la menace de guerre du ministre des Affaires ‎étrangères français Bernard Kouchner sur laquelle il est revenu ‎plus tard.‎
Wayne Madsen avait appris par des membres des services secrets ‎états-uniens et étrangers que le bombardier B-52 qui avait ‎transporté le 30 août 6 missiles de croisière dont chacun était armé ‎d’une ogive nucléaire W-80-1 était destiné au Proche-Orient, c’est-‎à-dire à l’Iran. « Des membres de l’Armée de l’air, soutenus par ‎des agents des services secrets états-uniens, ont dévoilé avec ‎succès la vraie destination des armes nucléaires et la mission a ‎échoué grâce à l’opposition interne de l’Armée de l’air et des ‎services secrets US. » Ce que différents médias, comme le ‎Washington Post, décrivaient comme une « défaillance » ou un ‎‎« effondrement » du système de commande et de contrôle ‎nucléaire d’une ampleur inouïe, était, selon Madsen « le résultat ‎d’une rébellion de différents membres de l’Armée de l’air et des ‎services secrets contre l’attaque états-unienne de l’Iran dans ‎laquelle il était prévu d’utiliser des armes nucléaires et des armes ‎classiques. » David Wurmser, conseiller pour le Proche- Orient de ‎Dick Cheney, qui a démissionné récemment, avait, selon ‎Newsweek, déclaré il y a quelques mois devant un groupe de ‎conseillers que Cheney songeait à inciter Israël à attaquer les ‎installations nucléaires iraniennes de Natanz avec des missiles. Les ‎représailles de l’Iran auraient fourni aux États-Unis des raisons ‎suffisantes pour attaquer massivement l’Iran. « Cependant les ‎plans d’attaque directe d’Israël contre l’Iran ont été modifiés au ‎profit de l’attaque d’une prétendue installation nucléaire syro-‎irano-nord-coréenne dans le nord de la Syrie. » Une autre source ‎fournit une explication possible de ce changement : L’attaque de ‎l’armée israélienne aurait servi avant tout à tester le système ‎antimissile de la Syrie qui lui a été fourni par la Russie. ‎Apparemment, les chasseurs israéliens n’ont pas réussi à déjouer le ‎système : le radar les ayant repérés, ils ont dû rebrousser chemin ‎rapidement.‎
Dans le Times de Londres, l’analyste militaire Eric Margolis a ‎montré que le Project Checkmate (Projet Echec et mat) élaboré par ‎deux douzaines d’officiers de l’Armée de l’air prévoyait une ‎guerre aérienne contre l’Iran. Selon Madsen, il incluait le contrôle ‎des médias concernant l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord. Le ‎Project Checkmate et l’attaque israélienne auraient constitué le ‎cadre d’une attaque préventive états-unienne contre l’Iran. Mais ‎‎« des membres anonymes de l’Air Force en informèrent le Military ‎Times le 5 septembre, un jour avant l’attaque israélienne contre la ‎prétendue installation nucléaire en Syrie et les attaques simultanées ‎états-uniennes contre l’Iran. » Autrement dit, des officiers de haut ‎rang de l’Armée de l’air et des fonctionnaires des services secrets ‎sont intervenus en coulisses et ont tiré la sonnette d’alarme, ‎s’opposant à une clique de va-t-en-guerre ayant manifestement ‎perdu les pédales. « L’opposition à une attaque est plus ‎consensuelle à Washington que la plupart des gens ne ‎l’imaginent », écrit Newsweek, qui se fonde sur les propos d’agents ‎des services secrets et sur un rapport desdits service, le National ‎Intelligence Estimate, qui paraîtra prochainement. Ce rapport ‎affirme que « l’Iran ne sera pas capable de construire une bombe ‎nucléaire avant 2010 ou 2015 ». Et l’analyste militaire Eric ‎Margolis écrit dans le Times que « des sources proches du ‎gouvernement US font état d’une forte opposition à la guerre parmi ‎les officiers supérieurs du Pentagone, les agents de haut rang de la ‎CIA et des fonctionnaires des ministères des Finances et des ‎Affaires étrangères. » Selon Madsen, outre Dick Cheney, le ‎conseiller à la sécurité nationale Stephen Hadley, des membres de ‎l’équipe du Project Checkmate, le ministre des Affaires étrangères ‎britannique David Miliband, le premier ministre israélien Ehoud ‎Olmert, le chef du Likoud Benjamin Netanyahou et le ministre des ‎Affaires étrangères français Bernard Kouchner étaient au courant. ‎Ce dernier a, selon Madsen, contribué « à aggraver les tensions ‎avec l’Iran en évoquant la possibilité d’une guerre contre l’Iran. ‎Kouchner est revenu sur sa déclaration après que l’exécution du ‎plan états-unien concernant l’Iran eut été empêchée. » Dans ce ‎contexte, il est intéressant de relever la manière dont a été ‎présentée la Résolution de la Conférence générale de l’AIEA, qui ‎demande à Israël de soumettre son programme d’armes nucléaires ‎aux contrôles de l’AIEA qui correspondent à ceux que les États-‎Unis veulent imposer à l’Iran.

source : http://french.irib.ir/index.php?option=com_content&task=view&id=2934&Itemid=0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :