Publié par : crise2007 | décembre 14, 2007

Israël envisage d’attaquer l’Iran en dépit des rapports des Services de renseignement US

 Israël envisage d’attaquer l’Iran en dépit des rapports des Services de renseignement US  

 

 

Par Rory McCarthy à Jérusalem, Guardian Unlimited (Royaume-Uni), vendredi le 7 décembre 2007De hauts responsables israéliens ont affirmé aujourd’hui qu’ils étaient toujours en train d’examiner la possibilité d’une attaque militaire contre l’Iran, malgré un nouveau rapport des Services de renseignement des États-Unis qui stipule que Téhéran a mis fin à son programme de développement d’armes nucléaires.


 


 

Même si Israël fait valoir qu’il souhaite voir que de fortes pressions diplomatiques soient mises sur l’Iran, ils sont réticents à écarter la menace d’une attaque militaire unilatérale. Matan Vilnaï, le vice-premier ministre de la défense en Israël, a déclaré à la Radio de l’Armée aujourd’hui que « aucune option ne doit être écartée. »

Avigdor Lieberman, le vice-premier ministre d’extrême droite, a déclaré qu’Israël devrait être prêt à agir si les sanctions ne fonctionnaient pas. « S’ils ne le font pas, nous allons nous asseoir et nous prendrons les décisions que nous devons prendre, » a-t-il dit au Jerusalem Post, dans une interview aujourd’hui.

Plusieurs experts israéliens sur les questions iraniennes disent que les États-Unis revoient leur position sur la menace que représente l’Iran et ils excluent une frappe militaire US et probablement aussi une attaque israélienne, du moins pour l’instant. Cependant, la politique des faucons israéliens continue de maintenir la menace d’une action en vie.

Benyamin Netannyahou, le populaire chef de l’opposition de droite, s’est fait demander si Israël devait lancer sa propre opération militaire. « Nous préférons toujours l’action internationale, dirigée par les États-Unis, mais nous devons nous assurer que nous pouvons protéger notre pays par tous les moyens, » a-t-il dit au journal israélien Ha’aretz aujourd’hui.

Les répercussions de la nouvelle évaluation des Services de renseignement US sont insatisfaisantes pour les politiciens israéliens, les analystes et la presse. Bien que les dirigeants israéliens en avaient été informés à l’avance, « l’estimation nationale de renseignement (NIE), » qui a été rendue publique lundi, a engendré la surprise et la frustration dans l’establishment militaire d’Israël.

Dans un grand revirement face aux évaluations précédentes, le NIE dit que l’Iran a interrompu son programme d’armes nucléaires à l’automne 2003 et qu’il ne l’a pas redémarré. Les Services de renseignement des États-Unis disent maintenant qu’ils ne savent pas si l’Iran a l’intention de fabriquer des armes nucléaires.

Les responsables israéliens ont rapidement lancé un défi. Ehud Barak, le ministre de la défense, a déclaré que bien que le programme nucléaire iranien a été interrompu en 2003 « d’après ce que nous savons, il a probablement été remis en marche depuis. »

Toutefois, il est loin d’être clair si Israël possède ses propres renseignements suffisamment solides sur l’Iran pour contredire les conclusions des États-Unis. Ha’aretz a noté dans une analyse aujourd’hui: « Ce n’est pas dans le domaine des Services de renseignement qu’Israël a reçu un coup cette semaine, mais plutôt dans le domaine de l’opinion publique. »

Certains ont suggéré qu’avec un sentiment d’isolement dans sa position aussi dure sur l’Iran, Israël serait peut-être plus enclin à lancer une attaque militaire unilatérale; une comparaison est fréquemment faite avec l’attaque israélienne de 1981 du réacteur nucléaire Osirak en Irak. David Albright, un ancien inspecteur nucléaire de l’ONU, a déclaré cette semaine que si Israël estimait que sa « ligne rouge » a été franchie, il pourrait attaquer. « Ils peuvent forcer une confrontation militaire, » a-t-il déclaré à Associated Press.

Cependant, on suppose généralement qu’Israël aurait au moins besoin de l’approbation des États-Unis sinon, de sa coopération pour toute mission de bombardement. En particulier, l’armée de l’air d’Israël aurait besoin des codes de vol US pour permettre à ses avions de se rendre en Iran en toute sécurité. Lorsque Israël a demandé ces codes en 1991 afin d’attaquer l’Irak de Saddam Hussein pendant la première guerre du Golfe, les États-Unis ont refusé et il n’y a pas eu d’attaques israéliennes.

Mais encore, Israël, la seule puissance nucléaire dans la région, n’est pas gêné d’agir seul et ils y ont été encouragés par l’absence de sanction internationale lors du raid aérien dans le nord de la Syrie en septembre dernier, qui peut avoir ou non ciblé une installation nucléaire syrien.

Les experts israéliens sur l’Iran font valoir que les évaluations des Services de renseignement US n’ont pas totalement disculpé Téhéran car ils indiquent des preuves de la poursuite du programme d’enrichissement de l’uranium qui est limité à un usage civil; mais ils admettent que pour l’instant, une opération militaire israélienne est improbable.

« Je pense qu’il est tout à fait irréaliste de penser qu’Israël va faire cavalier seul contre l’Iran sur le front militaire, » a déclaré Ephraïm Asculai, un haut responsable de recherche à l’Institut des Études de la Sécurité Nationale [Institute for National Security Studies], à Tel-Aviv. Il a dit qu’il semblerait que l’Iran répondrait à un régime de sanctions plus sévères et qui démontrerait à Téhéran que le coût de ses ambitions nucléaires l’emporte sur ses bénéfices.

Meir Javedanfar, un analyste né en Iran et basé à Tel-Aviv, a déclaré qu’il y avait aussi une chance qu’Israël puisse poursuivre un accord de paix avec la Syrie, dans un effort pour diviser Damas et Téhéran pour ainsi isoler le régime iranien. « La façon rapide d’isoler l’Iran passe par Damas, » a-t-il dit.

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

Article original anglais : http://www.guardian.co.uk/iran/story/0,,2224052,00.html?gusrc=rss&feed=networkfront

source : http://www.alterinfo.net/Israel-envisage-d-attaquer-l-Iran-en-depit-des-rapports-des-Services-de-renseignement-US_a14578.html?PHPSESSID=70f15353bc4200f1e279f7168a0c9031


Responses

  1. toujours les mêmes à vouloir imposer leur loi au monde et à le déstabiliser. honte au shitty little country !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :