Publié par : crise2007 | janvier 3, 2008

Monsieur Fathallah Arsalane : Nous appelons à un pacte national entre tous

Monsieur Fathallah Arsalane : Nous appelons à un pacte national entre tous

Q – Quelles raisons ont poussé la Jamaa à correspondre de nouveau avec le régime et le critiquer, bien qu’il n’y ait rien de nouveau qui l’exige; c’est-à-dire que certains ne voient dans votre démarche qu’un coup de publicité médiatique et une tentative d’affirmation de soi ?
R – A chacun de dire ce qu’il veut. Mais nous sommes devant ce qui s’est passé le 7 septembre et les problématiques qui s’en ont suivies, engendrées par la formation du gouvernement et les faits sans précédents qui ont provoqué l’accablement de tous. Nous ne voulions pas nous lancer dans des commentaires sur les évènements. Nous avons pris notre distance, le temps que les esprits se calment, et pour qu’apparaisse clairement à tout le monde la véracité de ce que nous disions sur les slogans de la nouvelle ère et du changement qui sont totalement faux. Sur le terrain, il n’y a ni transition démocratique, ni liberté. C’est pour cela que nous avons laissé à tout le monde l’occasion de vérifier que tous ces slogans ne jouissaient d’aucune crédibilité, dans la réalité. Maintenant nous avons dit notre mot, sereinement, résolument et en toute responsabilité. Non pas pour verser dans la surenchère contre qui que ce soit, mais pour nous exprimer sincèrement et adresser à tous les gens soucieux du bien de ce pays, le message que le moment est venu de nous rassembler autour d’un projet qui nous sortira de la crise dans laquelle nous vivons.
 

Q – Cela signifie-t-il le retour de la Jamaa à l’escalade avec le régime, après l’accalmie qui a duré des années ?

R – Nous n’avons jamais provoqué d’escalade avec le régime. C’est plutôt le régime qui brandit le gros bâton au-dessus de nos têtes, depuis le début. Nous ne sommes pas responsables de l’affrontement de l’année dernière et de ceux d’avant. C’est le régime qui nous a déclaré la guerre et je crois que cela est arrivé depuis la création de notre mouvement. Il y a eu des périodes de fluctuation. La dernière campagne a bien duré, mais nous ne faisons pas dans la réaction comme j’ai dit avant. Nous avons laissé s’apaiser les choses; le feuilleton est passé, tous ceux qui voulaient le commenter l’ont fait, après cela nous avons dit notre mot. Celui qui se sent responsable à l’égard de ce qui est arrivé dans ce pays ne peut faire de la surenchère ou entrer dans des conflits marginaux avec une quelconque partie et oublier la lutte principale qui consiste à sortir le pays de la crise.

Q – La virulence de la critique envers le régime est comme l’activation du cercle politique, que la Jamaa avait antérieurement annoncé en phase de création; de ce fait la lettre est le premier de ses fruits ?
R – Non cela n’est pas vrai, car le cercle politique est en activité depuis des années, pour preuve, cette session est la douzième du conseil national du cercle politique. Ce conseil a déjà publié un certain nombre de lettres et communiqués, à l’occasion de ses sessions et à plusieurs autres occasions. Le mouvement a également publié, durant cette période, plusieurs lettres et communiqués. La présente lettre intervient après ce bilan catastrophique dû à la politique irrationnelle et déraisonnable poursuivie dans notre pays.

Q – Vous avez désigné du doigt les activités de la famille royale dans le domaine économique et vous avez dit qu’elle contrôlait plus de 20% du produit national; mais, quelles alternatives proposez-vous, puisque tout le monde le sait. Les critiques de votre mouvement ne donnent pas d’alternatives ?
R – Nous avons fait une proposition raisonnable et nous avons dit que, vu la situation à laquelle le Maroc est arrivé, aucune partie n’est capable de résoudre le problème, c’est d’autant plus compliqué qu’une seule partie politique ne pourra l’affronter, quelle que soit sa capacité et sa puissance. En conséquence nous devons appeler tous à un pacte commun, tous les acteurs politiques, culturels, les oulémas, la société civile, comme il est convenu de dire. Ceci pour que nous puissions dégager ensemble le pays de l’impasse devant laquelle il se trouve.
Nous ne prétendons point disposer d’une baguette magique pour résoudre les problèmes du Maroc. Nous disons plutôt : allons tous à un véritable pacte auquel participera tout le monde, au vu et au su de tout le monde. Mettons fin à ce drame, pour reprendre ensemble une nouvelle construction à laquelle nous participerons tous et sur laquelle nous nous mettrons tous d’accord. Nous n’avons pas de conditions préalables. Nous sommes prêts à ce que chaque partie fasse ses propositions comme j’ai dit.. puisque tout le monde est au courant de la réalité. Nous devons nous poser la question : que peut-on faire ?
Nous avons fait une proposition, si elle est acceptée tant mieux, sinon que toutes les autres parties assument leurs responsabilités et fassent leurs suggestions; nous sommes prêts à nous impliquer dans toute proposition sérieuse.

Q – Vous avez dit que votre lettre est un appel à toutes les parties, cela concerne-t-il les partis politiques et aussi l’institution royale ?
R – Cet appel, nous l’avons lancé à qui sent, du plus profond de lui-même, qu’il en est concerné, à qui se sent concerné par cet appel et a quelque chose à offrir à ce peuple, qu’il se présente et propose ce qu’il a. Nous ne sommes pas ceux qui appellent quiconque au dialogue ou l’en exclut; c’est le peuple qui en décide à la fin.

source : http://www.aljamaa.net/fr/detail_khabar.asp?id=327&idRub=17
About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: