Publié par : crise2007 | juillet 25, 2008

Avec la récession, les Etats-Unis sont contraints de revoir leur niveau de vie

Avec la récession, les Etats-Unis sont contraints de revoir leur niveau de vie

 

par Bill Bonner
Vendredi 25 Juillet 2008

** Qu’est-ce que tout cela signifie ? Pourquoi le pétrole recule-t-il ? Pourquoi les valeurs bancaires remontent-elles ? Comment les Etats-Unis sortiront-ils du piège de l’endettement ?

* Et la « guerre civile » entre l’inflation et la déflation ? Comment finira-t-elle ? Avec une explosion d’hyperinflation… ou avec le chuchotement de la baisse des prix, des faillites et de la récession ?

* Le mieux que nous puissions dire, pour l’instant, c’est que — comme dans toute guerre civile — les civils se font tuer. Un jour ils tombent dans l’embuscade de la hausse des prix à la consommation… le lendemain ils se font assommer par la chute des cours des actifs. Le niveau de vie US revient à des niveaux qu’on n’avait plus vus en 40 ans.

* Nous avons souvent fait remarquer que les salaires américains n’ont pas grimpé depuis longtemps. Les derniers chiffres sur le sujet montrent qu’il n’y a pas eu d’augmentation réelle depuis 1968. Depuis, chaque sou de hausse des salaires horaires a été compensé par l’augmentation des prix à la consommation.

* Seuls les riches s’en sont bien tirés, nous a-t-on dit. Ils possédaient des actifs. Et les prix des actions ont grimpé en flèche. Mais si l’on calcule les prix des actions… ou de l’immobilier… en termes de gallons de carburant qu’ils permettent d’acheter, on s’aperçoit que même « les riches » ne sont pas aussi riches qu’ils le pensent. Le Dow permettait d’acquérir environ 2 200 gallons d’essence en 1968. Aujourd’hui, à 4,40 $ le gallon, le Dow en vaut environ… 2 200.

* Evidemment, en termes réels, le Dow a baissé après 1968. Il fera probablement de même aujourd’hui.

** « Eh bien, ça n’a pas l’air de beaucoup vous déprimer », a déclaré un journaliste durant une interview. « En fait, vous avez l’air de bonne humeur ».

* « Pourquoi devrais-je être de mauvaise humeur ? » avons-nous répondu. « La plupart des gens ne sont pas plus avancés maintenant que quand j’avais 19 ans. De toute évidence, quelque chose ne marche pas. Si les gens veulent s’enrichir, ils vont devoir faire les choses autrement — comme par exemple arrêter d’essayer de dépenser jusqu’à devenir riche. Une économie de consommation ne fonctionne pas. Ca n’a jamais fonctionné. Kurt Richebächer — paix à son âme — avait raison sur toute la ligne. Le seul moyen fiable de s’enrichir, c’est la méthode à l’ancienne — il faut dépenser moins qu’on ne gagne. Cela va peut-être choquer votre auditoire, mais c’est vrai. Je leur conseille d’essayer : dépensez moins que vous ne gagnez. Vous aurez plus d’argent. C’est comme de la magie… ou quelque chose comme ça »…

* « Je suis aussi de bonne humeur parce que les choses se passent comme elles le devraient. Lorsque les gens dépensent trop d’argent… lorsque les spéculateurs jouent trop imprudemment… lorsque le gouvernement distribue trop de cash et de crédit — il doit y avoir des conséquences. Un marché libre n’est pas un système conçu pour offrir des dîners gratuits aux gens. Il est conçu pour les rendre meilleurs — en les récompensant quand ils font le bon choix, et en les punissant lorsqu’ils font le mauvais choix. Ces 20 dernières années — au moins — les gens ont fait des choses que les anciens économistes auraient considérées comme « sans morale ». C’est-à-dire qu’ils ont dépensé plus qu’ils ne gagnaient… par exemple. A présent, c’est l’heure du châtiment. Ils sont rééduqués. Et ils finiront plus pauvres… mais plus sages ».

* « Franchement, nous préférerions être plus bête et plus riche, mais les marchés ne donnent pas un tel choix. Ils séparent les imbéciles de leur argent. C’est ce qu’ils font en ce moment. Alors pourquoi désespérer ? »

* Dommage pour le malheureux qui a un palais en banlieue… un énorme prêt hypothécaire… et un gigantesque véhicule dévoreur d’essence pour se déplacer. Il doit apprendre sa leçon. Il doit réduire son train de vie… et dépenser moins d’argent.

* Mais cela lui permettra de s’améliorer. Il pourra épargner de l’argent… construire un patrimoine… arriver à l’indépendance — plutôt que d’être esclave de son 4×4, sa maison, ses créanciers et son périphérique.

 

source : http://www.la-chronique-agora.com/articles/20080725-1076.html

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :