Publié par : crise2007 | octobre 1, 2008

Les Etats-Unis vont-ils survivre au Plan Paulson ?

Les Etats-Unis vont-ils survivre au Plan Paulson ?

 

 

30 septembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Nous publions ici un court article de la rédaction du Comité d’action politique de LaRouche, publié aujourd’hui.

Les parasites financiers sont furieux que la pression populaire ait mis leur plan de renflouement en échec, et ils font tout ce qu’ils peuvent pour que le Plan Paulson passe au prochain coup. Mais il n’y a plus grand-chose qu’ils puissent faire dorénavant. S’ils sont si désespérés, c’est qu’ils sont bien plus en faillite que ce qui est reconnu. C’est vrai qu’il faut être sacrément désespéré pour confier à George Bush, l’homme le plus méprisé du pays, la défense du projet. La plupart des gens ne lui confiraient pas leurs clés de voitures, alors lui donner 700 milliards ! C’est clair et net, ce plan est une opération de sauvetage des parasites. C’est le même système financier ayant détruit la puissance industrielle américaine et s’étant détruit lui-même, qui demande aujourd’hui à être sauvé. Est-ce pour nous faire encore plus de mal ?

Nous voyons ici le mensonge en pleine action. On nous dit qu’au final le renflouement ne coûterait pas 700 milliards car il pourrait même devenir profitable, puisque les actifs auront de la valeur. Peut-on croire ça ? Si les banques pensaient vraiment qu’il y a un profit à faire avec ces actifs, est-ce qu’ils insisteraient autant pour partager ce bénéfice avec les contribuables ? Non. Ils savent que ces actifs sont pourris, et ils continuent à faire ce qu’ils ont toujours fait : s’en décharger en les refourguant aux pigeons. En réalité, 700 milliards, c’est une goutte d’eau comparé aux milliers de milliards de dollars qui seraient nécessaires pour les banques. Paulson et Bernanke le savent, les banques le savent, et ils ne font que mentir au peuple américain.

Mais le véritable enjeu n’est pas le coût du plan. Il a été conçu par les gens qui ont crée le désastre dans lequel nous sommes, ce n’est qu’une politique incompétente parmi d’autres, ce plan ne marchera pas. Le problème vital pour les Etats-Unis est la disparition de la part productive de leur économie sous la gouverne de ces politiques stupides, et aujourd’hui le pays ne peut plus soutenir la pyramide de dette qui lui a été imposée. Présenté comme essentiel pour toute l’économie, le Plan Paulson ne ferait qu’ajouter des dettes à la pyramide, en ne faisant que les transférer des bilans des banques au bilan du gouvernement, et donc des contribuables. Il n’y aura aucun effet positif pour l’économie, rien qui ne résoudra le problème de fond de cette économie : le manque d’intensité productive.

L’économie américaine est accro à la dette et nous arrivons au moment où l’addiction nous tue. Alors que le système meurt, dans les banques et les grandes sociétés, les drogués de la dette sont en manque et quémandent un shoot. Un dernier, disent-ils, et après on va se remettre sur pied et se débarrasser des mauvaises habitudes. Mais ce dernier shoot sera le shoot de trop, et il nous tuera aussi car la population aussi est accro. Au plus les revenus réels des 80% de ménages les plus modestes diminuent, au plus les gens ont besoin de s’endetter pour survivre, mais nous savons tous que c’est une impasse. Nous devons regarder la réalité en face : notre économie est en banqueroute et substituer de la dette à la production nous a mené au désastre, nous devons prendre nos médicaments. « Bonjour, je m’appelle J.P. Morgan et je suis accro à la dette. »

Si nous continuons sur la pente glissante des renflouements, le résultat sera bien différent de ce que les experts nous promettent. Ce n’est pas une route pavée d’or, mais le chemin vers l’abîme. Ce qui nous attend au coin de la rue, c’est l’hyperinflation, la désintégration totale du système financier international, de l’économie mondiale et des Etats-Unis. C’est un plan assassin pour les nations, qui mènera le monde vers un âge sombre. Il faut l’arrêter.

La réaction de la population américaine a joué un rôle crucial dans la défaite du Plan Paulson, et c’est le moment d’intensifier la mobilisation. Noyez vos élus au Congrès sous une tempête d’appels contre le renflouement, mettez plus de pression que les banquiers, les dirigeants prostitués du Congrès et l’administration Bush. Nous devons en finir avec cela une bonne fois pour toute.

Mettre un terme au renflouement n’est qu’une première étape. Il faut une action radicale, à commencer par admettre honnêtement que le système est fini et qu’il doit être mis en redressement judiciaire. Les accros de la dette doivent être immédiatement sevrés. Lyndon LaRouche a établi le plan d’une reprise économique et nous devons avant tout admettre que c’est nécessaire, et exiger ensuite que nos dirigeants politiques l’appliquent. C’est une période propice à l’action et au courage.

 

source : http://www.solidariteetprogres.org/article4623.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :