Publié par : crise2007 | octobre 15, 2008

« Les plans de renflouement sont illimités, et ainsi sera l’hyperinflation »

« Les plans de renflouement sont illimités, et ainsi sera l’hyperinflation »

 

 

15 octobre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Le secrétaire au Trésor américain Henry Paulson et le président de la Réserve fédérale « Hélicoptère Ben » Bernanke, ont annoncé mardi qu’ils adoptaient le plan de renflouement « européen » instigué par les britanniques, injectant immédiatement 250 milliards de dollars dans le capital des banques américaines, pendant que la Fed continue d’injecter des milliers de milliards dans le système bancaire international, via des prêts à court terme.

Lyndon LaRouche – le seul économiste ayant annoncé l’effondrement du système bancaire 15 mois auparavant – a dénoncé cette nouvelle stratégie de renflouement comme l’adoption d’une « hyperinflation à l’échelle mondiale, similaire à l’Allemagne de 1923, pour ne pas avoir à prendre mes propositions ». Le Plan B de LaRouche est la mise en redressement judiciaire des banques par les gouvernements et de nouveaux accords de Bretton Woods.

« En conséquence, le système est fini. A moins de revenir complètement sur cette politique de renflouement, ce sera pire que l’hyperinflation qui a ravagé l’Allemagne en 1923. L’alternative c’est ma politique. Mais ils ne l’ont pas appliquée et l’hyperinflation en est la conséquence. A moins de revenir à mes politiques, c’est toute la civilisation qui est condamnée.

« Tous les plans de renflouement sont illimités, et ainsi sera l’hyperinflation. Désormais, c’est tout le système des dérivés qui est sur le point de s’effondrer. Ce sont tous des idiots et personne n’a les tripes de s’opposer à un président stupide et fou.

« Ils pouvaient choisir, soit mon programme, soit la folie, et c’est cette dernière qu’ils ont choisi. Et on peut dire désormais officiellement que le Président [Bush, ndlr] est fou, cliniquement fou. Leur plan était la seule alternative à mes propositions et ils ont choisi la mort plutôt que mes solutions. Cette initiative n’a pu qu’être prise sous la pression d’un homme aspirant à être un nouveau Néron. Un petit paranoïaque qui se prend pour le Néron des temps modernes ».

Lors d’une conférence de presse le 13 octobre, des journalistes ont sommé le Premier ministre britannique Gordon Brown, qui est l’instigateur de ce renflouement démentiel, d’expliquer pourquoi Alan Greenspan, « qui a engendré tous ces problèmes », est son conseiller financier en chef et l’éminence grise de ce plan. Brown a dû admettre que Greenspan était bien l’auteur de cette stratégie de renflouement.

« Greenspan est le criminel qui a crée cette grande bulle des dérivés qui maintenant nous assassine. Recourir à Greenspan aujourd’hui, est comme aller demander au diable ‘comment puis-je regagner ma vertu ?’ ».

source : http://www.solidariteetprogres.org/article4689.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :