Publié par : crise2007 | novembre 24, 2008

LaRouche : « nous approchons de l’ultime confrontation »

LaRouche : « nous approchons de l’ultime confrontation »

 

 

22 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Lyndon LaRouche a déclaré vendredi que banquiers et gouvernements sont passés « de la peur à la panique », alors que nous basculons dans une nouvelle phase de désintégration du système financier mondial. « C’est désormais la bulle des dérivés qui explose, une bulle de plusieurs millions de milliards », a-t-il souligné.

Officiellement, selon la Banque des règlements internationaux (BRI), fin 2007, les produits dérivés mondiaux équivalaient à 675 000 milliards (environ 15 fois le PIB mondial), dont 179 000 milliards pour les trois plus grandes banques américaines – JP Morgan Chase, Citicorp et Bank of America.

Il faut ajouté à cela, la débâcle des hedge funds (alias Pirates des Caraïbes) : le Financial Times d’hier révèle que 63 milliards de dollars ont été retirés de ces fonds en octobre, et 115 milliards ont été perdus, soit, au total, 10% des actifs qu’ils gèrent. Ces fonds, pour la plupart hébergés dans des dominions britanniques, procèdent actuellement à des ventes massives d’actifs pour récupérer des liquidités et couvrir leurs obligations. Une source de Wall Street a confié que seulement 300 des 7000 hedge funds restants, survivront à cet effondrement.

LaRouche a souligné que toutes les grandes institutions financières américaines, européennes et asiatiques sont exposées à l’effondrement des dérivés, mais qu’aucune ne peut évaluer l’exposition des autres. « Nous sommes en pleine explosion du système », a-t-il averti. « Jusqu’à maintenant, j’offre la seule solution cohérente : la mise en redressement judiciaire de tout le système financier international, en commençant par l’annulation de tous les dérivés. Ma solution créé une menace existentielle pour l’empire financier Anglo-hollandais. Je le sais, de nombreux banquiers importants le savent, et les britanniques aussi. C’est pourquoi la peur s’est transformée en panique absolue. Nous nous approchons sérieusement de l’ultime confrontation ».

source : http://www.solidariteetprogres.org/article4847.html


Responses

  1. LaRouche et sa théorie de la conspiration Anglaise et Hollandaise me fait bien rire… D’ailleurs la crise financière vient des US, non ?

  2. Il serait édifiant d’ interroger les responsables de banques sur la nature, les risques tels qu’ils les appréhendent de leurs comptes hors bilan. Aucun ne pourrait répondre honnêtement à cette question, se pose alors d’ autres questions:

    Sont ils responsables?
    Les outils statistiques tels que Valeur à risque (VAR) ont été démontrés inopérants pendant et après la crise des « supprime »
    Les engagements en produits dérivés des banques excédent pour la plupart leurs fonds propres dans un multiple de 10 (cas de HSBC JP Morgan)
    Les réunions politiques (G20 Washington) n’ont pas apporté de réponses aux risques encourus et à encourir par des banques dont la taille de bilan est supérieure au PIB de leurs pays respectifs.
    BIS semble bien modeste en regard de ses responsabilités et celles à venir.

    La crise actuelle n’est plus à craindre, mais la prochaine sera sans appel.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :